:: Proposition :: Registre :: Fiches en cours :: Fiches refusées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pink every day ▬ gula






Invité
Invité
Mer 27 Juil - 19:12
Gula
▪ Feat : Princesse Bonnibel Bubblegum - Adventure Time
▪ Âge du personnage : La vingtaine d'apparence
▪ Groupe : Incarnation
▪ Jour d'arrivée : 70 jours qu'elle est là, donc tu es là depuis le 30e jour.
▪ Signe particulier : Gula est rose. Rose des pieds à la tête, jusqu'à la racine de ses cheveux en passant par son nombril. Gula est, à elle seule, une palette de différentes nuances de rose.
▪ Quartier : Fusion
▪ Métier sur Terra : Artisan en confiserie
▪ Guilde : Marchand
▪ Choix de la difficulté : Cauchemardesque
▪ Code règlement : C'est ça, dans le doute êvê
Incarnation
Gula incarne la Gourmandise, cruel péché qui vous cisaille les entrailles lorsque vous passez devant les étals. Cette Gourmandise ne vous incite pas à manger parce que vous avez faim, parce que vous êtes affamés ou parce que midi vient de sonner, non. Elle vous pousse au vice, à la consommation excessive, à la perversion en vous insufflant l’idée de manger entre les repas, de reprendre un morceau de gâteau, à ne pas être raisonnable. La Gourmandise se ressent sur le physique de Gula. Gula, rose comme la plus appétissante des friandises, mignonne à croquer. Pour un peu, Gula vous donnerait envie de manger. Il paraît même que sa sueur aurait le goût d’une mignardise mais personne n’a encore jamais vérifié.



pink lady
Gula, Gula, Gula. Créature rose, rose des pieds à la tête, du majeur droit au majeur gauche. Rose de cheveux, rose des yeux. Décrire Gula en un seul mot, rien qu’un seul ? Rose. Gula est née rose et elle est bien partie pour le rester toute sa vie. Bien sûr, elle n’a pas eu le choix de la couleur – assurément, dans le cas contraire, Gula aurait choisi le jaune. Sauf qu’elle n’a pas eu son mot à dire et que maintenant, Gula vivra rose. Elle possède une peau d’un rose très pâle, assurément la nuance la plus pâle de son corps. Morphologiquement fine, pas très épaisse, elle n’a pas été dotée d’une taille exagérément grande. Entre le mètre soixante et le mètre soixante-cinq, tout au plus.

Gula a les cheveux roses. Roses, oui, mais surtout très longs. Très, très longs. Peut-être même trop sauf qu’elle n’a jamais eu le cœur de les couper. Puis, ça ressemble à des cheveux de princesse, elle aime bien. Des cheveux longs, donc. Avec beaucoup d’épaisseur. Tellement d’épaisseur qu’il doit faire chaud là-dessous. Ils ondulent joliment en cascade bien qu’ils soient, la majeure partie du temps, attachés, tressés ou que sais-je encore. Gula ne supporte pas d’avoir les cheveux dans les yeux – puis, avec le travail de confiseuse, ce n’est pas très hygiénique de mettre des cheveux partout. Quoiqu’il en soit, Gula attache ses cheveux de toutes les manières possibles. Tresses, queues de cheval, bandeaux, chignons hauts, chignons bas et j’en passe. Du moment que ses cheveux ne tombent pas dans la nourriture.

Pour ne pas changer, les yeux de Gula sont roses. Roses foncés, très grands. Elle prend un malin plaisir à les rehausser d’un trait de khôl. Elle trouve que ça la rend jolie. Et être jolie, c’est important aux yeux de Gula. Les cils de Gula auraient pu être noirs mais manque de bol, ils sont roses. Un rose très foncé, presque noir. Elle n’aurait pas avoir des cils roses très vifs.

On trouve souvent des tâches de cuisine sur elle, que ce soit du sucre glace sur le visage, une poudre colorante sur les mains ou un restant de pâte collé sur la fesse après qu’elle se soit assise dessus par mégarde. Gula ne fait pas attention aux tâches sur ses habits. La seule chose qui l’importe en s’habillant est de ne pas avoir trop chaud. Avoir chaud, ça l’insupporte, ça la rend dingue. Dingue, oui. Mais collante surtout. Pas la sensation moite due à la chaleur et la transpiration. Plutôt… Plutôt comme une friandise laissée au soleil. Plutôt comme la barbe à papa les soirs de fêtes foraines. Plutôt comme… Comme un bonbon, quoi. Et ça l’énerve. Elle n’aime pas ça. Du tout. Par conséquent, Gula porte des vêtements, oui. Mais également des vêtements susceptibles de la protéger du soleil.



Glitter mind
Ses baisers ont le goût du sucre, la légèreté d’une plume. Elle t’embrasse mais déjà, elle passe à autre chose. Elle pense à demain, au prochain. Elle pense à la prochaine fois mais avec toi. Toi, c’est fini, effacé. C’était bien, oui, mais pas assez. Une semaine passe, ton souvenir trépasse. Ne fais pas cette tête-là, ce n’est pas ça. Gula a mauvaise mémoire, ça n’a rien à voir. Elle ne cherche pas d’amants, seulement le prince charmant. Celui qui enlèvera son cœur, qui la fera rire pendant des heures. Celui de ses rêves, de ses pensées. Celui qu’elle s’est tout bonnement représenté. Ne manque plus qu’à le trouver.

Tu boudes encore ? Allez, souris. Ce n’est pas un ordre, elle vient en amie. Gula respire le bonheur, elle t’accueillera toujours avec chaleur. C’est ça qui t’attire, qui t’électrise. Gula préfère voir le verre à moitié plein, elle trouve que c’est quand même mieux que rien. Elle se met à ta hauteur, toi qui avant l’embrassais. Elle n’a pas peur, sauf de la noirceur. La noirceur qui plane au-dessus des lieux et objets inconnus, des lieux qu’elle n’a jamais vus, des objets qu’elle n’a jamais tenus. Que croyais-tu ? Que Gula avait peur de la nuit ? Que du contraire, chéri ! La nuit, Gula est de sortie. Elle préfère avoir trop froid que trop chaud afin de protéger sa peau. Gula n’aime pas grand-chose, à l’exception du jaune. Le jaune, tu vois, c’est fantastique. Mais parfois, il y a des hics. Gula devient hystérique quand on touche à ses affaires, quand on inverse deux verres ou qu’on remet tout à l’envers. Gula organise son rangement comme elle l’entend alors quand un truand vient mettre sa main dedans, Gula montre les dents.

Quand Gula a un verre de trop dans le nez, elle ne peut s’empêcher de crier et de rigoler. Quelle différence avec la sobriété ? Aucune, Gula reste casse-pied pour les non-initiés. S’il est une chose qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est sa ponctualité. Gula est réglée comme un sablier, chaque temps de sa journée est organisé. Gula est perfectionniste, il faut que tout resplendisse. Alors elle s’applique, elle se penche sur son travail et ses manies déraillent. Quand Gula est absorbée par une tâche, elle se parle sans relâche. Elle fait les questions, auxquelles elle répond. Parfois, elle chante des chansons mais il n’est pas toujours dit qu’elle garde les bons tons. Parfois, Gula parle et d’un coup, elle prend des intonations étranges avec sa voix. Ça la prend, comme ça. On ne comprend pas pourquoi.

Insistante, Gula te pousse au vice afin de te faire découvrir ses délices. Elle expose un plateau sous tes yeux, attend que tu choisisses un caramel. Ou deux. Si tu ne veux pas, elle te demandera pourquoi alors là, gare à toi. Une fois que Gula est lancée, rien ne peut l’arrêter. Elle posera question sur question, n’ayant que faire de l’indiscrétion. Un pourquoi par-ci, un comment par-là, Gula ne te lâchera pas. Invasive, tu dis ? Peut-être mais qu’est-ce que ça peut faire ? Plus elle y réfléchit, moins elle voit le souci. Toi, ce que tu vois, c’est Gula qui mâchouille ses cheveux, du vague dans les yeux. Quand un problème lui apparaît, Voilà ce que Gula fait. Ses cheveux dans la bouche, sans que ça ne semble louche. Puis, elle s’en rend compte et elle ressent comme une honte. Alors elle recrache, à l’arrache.
Histoire
Au commencement, il n’y avait qu’elle. Elle, Gula. Elle s’était éveillée sans qu’elle ne puisse se souvenir de son rêve. Et ce n’était pas faute d’avoir essayé de s’en rappeler. Son premier réflexe avait été de s’inspecter. Elle ne savait pas si elle allait bien ou si sa santé était bonne. Elle ne se sentait pas mal. Elle se sentait, c’était tout. Gula avait un peu faim. Mais elle avait continué à s’inspecter. Elle avait regardé sa peau rose comme si c’était la première fois qu’elle se voyait. Elle ne savait pas si c’était normal. Elle avait ensuite inspecté ses cheveux, sa longue chevelure rose, d’un rose bien plus foncé que celui de sa peau. Et cela non plus, elle ne savait pas si c’était normal. Elle avait pourtant l’impression de se connaître mais c’était comme si elle ne se connaissait pas.

Par après, il n’y avait toujours qu’elle. Elle et le désert. Une étendue de sable, de sable, de sable. Des vagues de sable, des dunes de sable. Car tel était ce que son cerveau appelait « désert ». La température était encore fraîche, elle ne savait pas si le jour avait commencé avec elle ou s’il allait seulement se coucher. Au commencement, Gula aime le désert, elle le trouvait sympathique mais surtout, elle le trouvait beau. Elle avait aimé les reflets dorés du sable sous le soleil et elle avait aimé cette tranquillité. Et petit à petit, elle avait commencé à s’ennuyer. Le sable avait perdu de son intérêt, le ciel avait perdu de son intérêt, et les dunes également. Puis, il y avait le soleil. Si la température était correcte quand elle s’était éveillée, elle était devenue infernale désormais.

Alors, Gula avait commencé à coller. Sa peau avait commencé à coller. Elle avait sué mais c’était autre chose. Elle collait. Et elle avait soif, qui plus est. Et de plus en plus faim. Alors, Gula s’était mise debout, elle qui jusque-là attendait tranquillement que quelque chose se passe. Puis qu’il ne s’était rien passé, elle s’était levée. Redressée. Et elle avait marché, sans savoir exactement dans quelle direction elle allait. Elle avait erré jusqu’à ce qu’on la trouve. Jusqu’à ce qu’une personne, armée d’une gourde et de quelques vivres la trouve. Elle n’avait jamais été aussi heureuse et jamais elle n’avait souri aussi fort. Elle avait parlé tout le chemin du retour. Elle avait raconté, elle avait expliqué, elle avait demandé. Elle en était venue à radoter mais ça lui faisait tellement plaisir de voir quelqu’un. De découvrir quelqu’un. De se rendre compte qu’il n’y avait pas qu’elle au monde.

Ensuite, elle avait rencontré d’autres personnes mais aucune ayant la peau rose comme elle ou les cheveux roses comme les siens. Elle avait alors compensé. Elle avait parlé à toutes les personnes qu’elle avait rencontrées. A ceux qu’on appelait les Hospitaliers – et qui étaient très gentils. A ceux qu’on appelait Guides – en particulier à celui qui l’avait aidé à s’intégrer. Puis, elle s’était petit à petit trouvé une place. Une petite place, au sein de la guilde des Marchands. Elle avait tout doucement appris à confectionner des friandises et elle y avait littéralement pris goût. Elle avait aimé ce travail de la même manière qu’elle aimait les gens. Elle aimait faire ce travail pour les gens. Car Gula aimait profondément les gens.
Irl
Hallelujah ▬ 20 ans ▬ Pays des Frites, de la Bière et du Chocolat ▬ euh, c'est Titus. Il m'a envoûté. Voilà. ▬ Je me suis récemment découverte une passion pour les cochons d'Inde (mais chez les autres) (mes trois chats ne pourraient pas en supporter un) ▬ Et j'adore les hiboux. Sous toutes les formes. Infuseur à thé, boucles d'oreille, porte-monnaie, gommes... ▬ Mais mon plus grand amour de tous depuis toujours, ce sont les Sorcières.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 76
Incarnation
Voir le profil de l'utilisateur




Vérité
Incarnation
Mer 27 Juil - 19:45
JE T'AI DÉJÀ EXPOSÉ MON AMOUR
BIENVENUE LADY
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 27 Juil - 19:53
MERCI VÉRITÉ MENSONGÈRE (tellement apache ce nom)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Dim 31 Juil - 21:40
Double post mais je pense bien avoir terminé la chose, m'voyez ? En espérant que cela convienne :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 175
Béni
Voir le profil de l'utilisateur




Titus
Béni
Lun 1 Aoû - 1:24
Validation ♥
Avis sur la fiche:

Hiii ♥! C'est un personnage ultra mignon que voilà. L'histoire m'a attendri, son caractère également, elle est toute choupy hinhin. On a envie de lui faire des bisous et câlins. (Et de rester coller à elle). Tu as très bien intégré le contexte et je n'ai vraiment rien à dire 8) ♥

Te voilà validé(e) à présent ! Tu peux aller recenser ton avatar ainsi que ton voeu et bien entendu ton métier. Si tu veux tu peux aussi créer une fiche de lien pour te faire des amis et tu pourras également faire une fiche de succès&rps. Encore une fois toutes nos félicitatiooons et amuses-toi bien parmi-nous ♥ ! Tu as obtenu le succès « Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu » et tu as à présent un bonus de 15 points !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
pink every day ▬ gula
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pink Floyd - Qui les ont connus et aimés :)
» Pink TV pas en clair
» Pink World
» A minuit, c'est gratuit !
» Bouquets Serbe et Lusophone.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: Proposition :: Registre :: Fiches en cours :: Fiches refusées-
Sauter vers: