:: Proposition :: Registre :: Fiches validées :: Bénis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Money, Money, Money ✤ Antonin

avatar
Messages : 11
Béni
Voir le profil de l'utilisateur




Antonin
Béni
Dim 4 Sep - 20:53
Antonin
▪ Feat : Lovino Vargas (South Italy/Romano) - Hetalia : Axis Powers
▪ Âge du personnage : 27 ans
▪ Groupe : Béni
▪ Jour d'arrivée : 77e jour
▪ Jour de disparition sur Terre : 29/04/2016
▪ Ancienne occupation : Caissier dans un Colruyt
▪ Métier sur Terra : Apprenti horticulteur
▪ Guilde : Horticulteurs
▪ Quartier : Bénis
▪ Choix de la difficulté : Cauchemardesque
▪ Code règlement : ♥ oui c:
Vœu
▪ Explication : Un jeu n'est jamais qu'un jeu, n'est-ce pas ? Quel mal y aurait-il à pimenter un peu ta vie si morne tout en arrondissant tes fins de mois ? Un simple clic sur un site de poker en ligne ne fera jamais de mal à personne... Mais le jeu devient une addiction, la malchance s'en mêle et te voilà criblé de dettes. Au fond du gouffre, tu as souhaité ne plus jamais devoir d'argent à qui que ce soit.
▪ Restriction : Ça tombe bien : ici, sur Terra, l’argent n’existe pas. Oui mais voilà, tu t’es vite rendu compte qu’au fond, tu aimerais bien ne rien devoir à personne. Le troc, c’est bien beau, mais ça reste une idéologie. Insidieusement, l’idée se glisse en toi : et si les autres essayaient de t’arnaquer, toi le nouveau venu dans ce monde hostile où il faut survivre à tout prix ?



Des pieds...
Ce n'est pas une surprise si ton prénom rime avec "commun". Tu es désespérément banal, Antonin. Même ce cher M. Tout-le-monde a plus d'originalité que toi. Ta silhouette dans la rue n'accroche aucun regard ; tu es ce jeune trentenaire de taille moyenne, habillé comme n'importe qui, ni gros ni maigre, l'incarnation du type lambda. On te voit plus qu'on ne te regarde et quand on te regarde, c'est sans te voir. Rien dans ta démarche, tes vêtements ou même ton visage ne vaut la peine qu'on s'en souvienne. Les mêmes yeux vert olive, la même peau pâlichonne, les mêmes cheveux bruns éternellement croisés au quotidien dans le métro, le supermarché. Tu es fade, Antonin, fade comme de l'eau. Pire, comme un verre d'eau - l'eau, au moins, peut changer de forme et d'état. Le seul trait distinctif de ton physique serait, à la rigueur, cet épi ridicule et rebelle qui jaillit de ta tignasse mal coiffée.



... à la tête.
Et pourtant tu n'es pas aussi insipide que tu en as l'air, Antonin. Peut-être pour contrebalancer ton physique ennuyeux, la Nature t'as doté d'une machine à calculer en guise de cerveau. Tu jongles avec les chiffres à une vitesse prodigieuse et avec une facilité déconcertante, même pour toi. Multiplications, divisions, équations complexes à une ou plusieurs inconnues se résolvent dans ta tête sans même que tu y penses, comme si les mathématiques étaient ta langue maternelle. C'est dommage que ce génie ne soit pas mieux exploité. L'ambition, tu en manques cruellement. Et pourtant, tu aimerais cesser d'être juste un figurant terne et plat et devenir quelqu'un d'un peu important. Tu as toujours été l'élève moyen, celui qui "a du potentiel", qui "peut mieux faire", mais ne le fait pas - par flemme, par découragement, par hésitation peut-être, par timidité sûrement. La sociabilité n'est pas vraiment ton fort et ta normalité confondante - pour ne pas dire ton manque d'intérêt - n'aide pas beaucoup. Malgré tout, tu as tout pour plaire : gentil, cultivé, attentionné, altruiste, tu attends juste le jour où quelqu'un cessera de te survoler pour apprendre à te connaître et, peut-être, à t'aimer...
Histoire
Tes journées aux caisses du supermarché hard-discount Colruyt se ressemblent toutes. Scanner les articles, entrer le total dû dans le terminal, prendre la carte bancaire ou les espèces, rendre la monnaie, recommencer. Le soir, un tramway t'emportera à travers Bruxelles dans un grincement mélancolique pour te ramener chez toi, dans ton misérable kot, et fera le trajet inverse le lendemain matin pour que recommence le cycle éternel de la société de consommation, dans lequel tu ne vaux guère mieux qu'une machine.

C'est bien dommage, Antonin. Avec un cerveau fabuleux comme le tien, on aurait pu s'attendre à une carrière dans le monde scientifique. Tes professeurs te voyaient déjà chercheur en mathématiques, planchant sur les problèmes du prix du millénaire de l'Institut Clay. Ou peut-être ingénieur à la NASA. Sûrement pas caissier de supermarché. Toi non plus, d'ailleurs.

L'impression d'être passé à côté de ta vie te ronge plus que tu ne veux l'admettre. Tu es un être sans intérêt, sans utilité, dont la disparition ne provoquera aucun remous. Tu n'as pas d'amis, l'amour t'est inconnu, tes parents te pleureront peut-être, et encore, pas longtemps : tu es une telle déception. Ce n'est pas que rien ne t'attendais dans le monde, c'est que tu n'es jamais allé aux rendez-vous.

C'est sous le coup de l'ennui qui tu as cliqué sur ce bandeau publicitaire clignotant sur ton écran. Un site de poker en ligne comme il en existe tant, une manière comme une autre de tuer le temps, avec en plus la possibilité d'accroître tes revenus. Tu pensais n'y jouer qu'un peu, par désœuvrement. Mais tu avais oublié la mécanique cachée dans ton crâne. Compter les cartes ne te posait pas plus de problèmes que respirer ; à partir du moment où tu t'en es rendu compte, le jeu est devenu trop facile. Tu t'es mis à gagner de plus en plus souvent, avec une aisance insolente. Dès lors, pourquoi se priver ? Le principal danger - la perte - étant écarté, à toi de te faire plaisir. Enfin tu pouvais briller, forger ta réputation, ta légende.

Et puis du jour au lendemain, tout s'est effondré, sans vraiment de raison. Un minuscule grain de sable d'origine inconnue a grippé les rouages si bien huilés de ton génie des nombres, la roue de la fortune a effectué sa rotation, le vent a changé de direction. Les sommes colossales que tu avais amassées se sont soudain mises à fondre comme neige au soleil. Il aurait été plus sage de s'arrêter là, de tirer un trait sur ta nouvelle passion si chronophage que tu y jouais toute la nuit, l'aurore venant te surprendre en pleine quinte flush.

Mais c'était déjà trop tard. À croire que tu étais fait pour rater ta vie. L'excitation des jeux d'argent, seul stimuli dans ta routine asphyxiante, était devenue une drogue. Avant même de t'en rendre compte, voilà que tu empruntais au petit bonheur la chance, de façon moins en moins légale, tout était bon à prendre pourvu que tu puisses continuer à jouer. Puis ce furent quelques tickets de caisse falsifiés pour pouvoir voler un, puis deux, puis dix billets dans les caisses du supermarché.

Et c'est ainsi que tu te retrouves dos au mur, Antonin. Harcelé par de sombres individus rencontrés dans des bars enfumés, à qui tu dois des sommes à cinq chiffres et qui se font de moins en moins courtois. Renvoyé du supermarché, chassé de ta location, renié par tes parents qui ont pris peur devant tes frasques. Il faudrait un miracle pour te sauver... Mais est-ce que tu en vaut la peine ? Tu songes au suicide. Après tout, ta courte existence n'aura été que l'illustration parfaite du mot "échec", taillé sur mesure pour toi.

Et puis ce prospectus, ramassé à une station-service quelconque où tu faisais la manche, qui te promet de réaliser ton vœu le plus cher. Incrédule au départ, tu te dis que tu n'as plus rien à perdre. Tu te rends à l'adresse indiquée, les mains vides - même ce que tu as sur le dos ne t'appartient plus, tu as tout misé, c'est tout juste si tu n'as pas mis un rein aux enchères. Et tu pousses la porte, espérant échapper à la drache bruxelloise qui te trempe jusqu'à l'os.

C'est à ce moment exact que le vent tourne une nouvelle fois. Un vent sec et brulant qui te dessèche la gorge et t'irrite le nez. La porte de l'immeuble bruxellois trône au milieu du sable chauffé à blanc comme un arbre incongru. Autour de toi, le désert, quelques touffes de spinifex, peu d'ombre. Affamé, trempé et transi de froid mais affolé par ta soudaine téléportation et la chaleur implacable, tu t'évanouis avant d'avoir fait un pas.

Le premier choc passé, tu t’adaptes vite à ta nouvelle vie. Après ta désastreuse expérience sur Terre, tout est bon à prendre. Les premiers jours tu t’acclimates, tu visites et tu t’émerveilles de ce monde dur où tout est à refaire. Plein d’espoir et de rêves, tu cherches ta place dans cette société en construction. Peut-être ta chance de devenir la personne importante que tu aurais pu être ! Ta chance de te faire des amis, de te lier aux autres, de compter pour quelqu’un ! Ta chance d’être utile et heureux…

Alors tu t’investis de tout ton être. Ton génie mathématique n’a pas l’air de trouver son utilité, mais qu’à cela ne tienne. Tu fais le ménage, la lessive, un peu de couture, des petits boulots. Petit à petit, tu te rapproches de la guilde des Horticulteurs, ces gens admirables grâce auxquels on ne meurt pas de faim, capables de faire pousser des plantes dans ce désert brûlant. Tu trouves ça beau, faire pousser des plantes, c’est comme de donner la vie. Tu te lances, tu oses demander, te voilà devenu apprenti, à tailler des plants, arroser des parcelles, récolter des graines, déterrer des tubercules, étudier les différentes espèces de cactus.

Tout semble aller bien… Mais quelque chose cloche. Au début, tu étais ravi d’apprendre que l’argent n’existait pas, que tout passait par l’échange. Ton vœu a été exaucé de la plus belle des manières puisqu’il t’offre de surcroit un nouveau départ là où aucun créancier ne te trouvera jamais. Mais tu réalises vite qu’il a été un peu trop bien exaucé. Donner t’est devenu pénible. Te séparer de tes maigres possessions, même si l’échange est équitable, t’emplis d’une sensation désagréable. Et puis ce doute, ce doute constant, cette voix qui te chuchote qu’on t’arnaque, que ces pommes de terre valent bien plus que ce sac en peau de chèvre, qu’on abuse de ta naïveté de nouvel arrivant.

Dans ce monde tout à un prix, y compris ton vœu. Il t’a été exaucé… En échange de ta générosité.

Bienvenue à la Perle, Antonin.
Irl
Enchanté ! Moi c'est Xude, jeune étudiant en graphisme de 21 ans et futur bruxellois. Je suis tombé dans la marmite du RPG il y a au moins sept ans maintenant et j'ai rarement croisé le chemin d'un forum aussi novateur et sympathique ! J'ai un truc avec les chèvres, surtout si leur pelage est bleu patpat et je suis tout à fait incapable de dire correctement le mot "pingouin".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 105
Incarnation
Voir le profil de l'utilisateur




Princesse
Incarnation
Dim 11 Sep - 0:44
AVE
LES VOICI ENFIN

Nos propositions


acalculie
Son don des nombres, il l’a perdu. Il éprouve toutes les difficultés du monde, à présent, à effectuer de tête des calculs même basiques. Lorsqu’il essaye de les poser, c’est tout aussi insurmontable, il est devenu incapable de bien connaître et utiliser les chiffres qu’il maniait si bien de l’autre côté de cette porte. Et ça le rend si malheureux. L’incarnation née de cette restriction serait Supercalculator.


kleptomanie
Devenu kleptomane, Antonin éprouve le besoin irrépressible de dérober. De conserver. De cacher dans ses petites poches. Des trésors ou des choses banales. Peu importe. Il a besoin d’amasser, de prendre, parfois ça lui arrive comme ça. Et ça n’a l’air de rien, juste une petite pierre, juste une pomme, juste un morceau d’étoffe… Rien de très cher, rien de très précieux. Ce n’est pas le problème. Ce n’est pas l’important. Non, il a le besoin maladif de dérober et un jour ça lui apportera beaucoup d’ennuis. L’Incarnation née de cette restriction serait le don.


avarice
Il est devenu tellement grippe-sou, enfin grippe-items que même des échanges parfaitements équitables lui deviennent pénible, il croit en permanence qu’on essaye de l’arnaquer, essaye de récupérer le plus possible en en donnant le minimum, ce qui… ne fonctionne que très mal dans un système fondé sur le troc et sur la survie. L’incarnation née de cette restriction serait la Générosité.


Tu as 5 jours pour te décider, au-delà on archivera ta fiche ♥

_________________
#ff3399
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 11
Béni
Voir le profil de l'utilisateur




Antonin
Béni
Dim 11 Sep - 22:41
Pas de soucis pour l'attente, ne vous en faites pas ♥︎ Nous avons tous des vies IRL chargées en ce moment !

Puisqu'on parle de ça, je déménage en Belgique demain et l'installation risquant d'être assez chaotique, je ne suis pas certain de respecter le délai de 5 jours pour la modification de la fiche. Mais je ferai de mon mieux !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 11
Béni
Voir le profil de l'utilisateur




Antonin
Béni
Lun 12 Sep - 18:48
Petit double post pour prévenir que finalement j'ai profité d'un moment calme pour terminer ma fiche happy Après beaucoup d'hésitations (j'ai même consulté mes parents, c'est dire) j'ai opté pour la restriction n°3, l'Avarice. Parce que j'aime faire souffrir mes personnages.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 105
Incarnation
Voir le profil de l'utilisateur




Princesse
Incarnation
Lun 19 Sep - 23:07
Validation ♥
Avis sur la fiche:

JE SUIS VRAIMENT DESOLEE D'AVOIR TELLEMENT TARDE A PASSER ANTONIN
MAIS ME VOILÀ
ALORS. MON AVIS
Ton perso je l'aime bien il est cool. J'aime... Les loosers. Voilà. C'est mon coup de cœur les loosers. Et Antonin... Sa vie c'est un peu la loose. Sa vie c'est du gâchis. Il a des compétences qu'il a jamais exploitées comme il aurait pu par manque d'envie de confiance d'ambition. Il aurait pu se distinguer mais il est toujours rester inaperçu, comme s'il y mettait un point d'honneur, à ne surtout pas sortir des cases. Et la seule chose pour laquelle il se soit véritablement démarqué ou pour laquelle il ait vu grand... C'est devenu le pistolet contre sa tempe. Et, bang, le voilà ici
ENFIN BREF. C'est cool. Je te souhaite le meilleur parmi nous, AMUSES-TOI BIEN ET RATTRAPE MON RETARD EN T'ECLATANT EN RP STP
(ET VIVE L'HORTICULTURE)
(PS N'OUBLIE PAS DE TE RECENSEER)

Te voilà validé(e) à présent ! Tu peux aller recenser ton avatar ainsi que ton voeu et bien entendu ton métier. Si tu veux tu peux aussi créer une fiche de lien pour te faire des amis et tu pourras également faire une fiche de succès&rps. Encore une fois toutes nos félicitatiooons et amuses-toi bien parmi-nous ♥ ! Tu as obtenu le succès « Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu » et tu as à présent un bonus de 15 points !

_________________
#ff3399
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Money, Money, Money ✤ Antonin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Price Tag - We don't need your money !
» La youtube money! Tabou?
» money honey. + this is freakin' awesome

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: Proposition :: Registre :: Fiches validées :: Bénis-
Sauter vers: