:: Proposition :: Registre :: Fiches validées :: Incarnations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Princesse des pommes de terre

avatar
Messages : 105
Incarnation
Voir le profil de l'utilisateur




Princesse
Incarnation
Mer 3 Aoû - 17:45
Princesse
▪ Feat :Originaux aux cheveux blonds/blancs - Ilya Kushinov (Kr0npr1nz)
▪ Âge du personnage: Elle fait 19 ans
▪ Groupe : Incarnation
▪ Jour d'arrivée : 48ème jour
▪ Signe particulier : Très sensible au soleil, santé délicate en général, cheveux luminescents
▪ Quartier : Fusion
▪ Métier sur Terra : Potagère
▪ Guilde : Horticulteurs
▪ Choix de la difficulté : Difficile
▪ Code règlement : 42. C'était tout juste assez c:
Incarnation
Princesse sourit souvent, et quand elle ne sourit pas, elle a une petite moue contenue. Et quand elle sourit, c'est toujours joli, ça lui creuse des petites fossettes dans ses joues, ça ne montre jamais trop ses dents, ou ses gencives, ou ne plie ses lèvres exagérément. Même quand elle rit, c'est doux et mutin, et elle se couvre la bouche de ses petites mains, toute entière secouée par son hilarité. Quoi qu'elle porte, elle a toujours l'air d'une poupée. Quoi qu'elle fasse, aussi. Princesse est toujours polie, toujours gentille, toujours modérée, toujours dans la subtilité. Toujours dans l'apparence. Princesse est délicatesse et ce n'est qu'une affaire d'apparence. Les émotions de Princesse sont aussi crues que... Que les vôtres. Dans sa petite tête, sous ses cheveux phosphorescents, il ne se passe pas les mêmes jolies choses que sur son visage. Dans sa petite tête, à elle aussi, il y a des toiles d'araignées, des mauvais génies. De la même espèce que... Que les vôtres. Mais ça, vous ne pouvez pas le comprendre. Parce que - regardez-la, la charmante : venant d'elle, c'est insoupçonnable. Et ce sont des choses qu'elle est incapable de faire entendre. Si grande soit sa colère, sa rage ou sa haine, elle ne se manifestera jamais avec la violence qui la soulagerait. Elle passera par le filtre implacable de la délicatesse.



sur
Princesse n'est pas arrivée portée par ses pieds. Elle est arrivée portée sur le dos de Takeko. Princesse est arrivée les yeux clos, sévèrement déshydratée. Princesse est arrivée avec un visage rose et brun, brûlé, éteint, le soir était tombé, ses cheveux allumés. Ils brillaient dans le noir.
Quand Princesse a ouvert les yeux on a vu qu'ils étaient bleus. Quand Princesse a ouvert la bouche on a vu qu'elle avait toutes ses dents et qu'elles étaient toutes petites. Elles lui faisaient un sourire d'enfant. À la voir, d'ailleurs, elle avait toujours l'air d'une enfant. Elle devait avoir dix-neuf ans.
Quand Princesse s'est levée on a vu ses jambes cagneuses qui lui donnaient l'air encore plus fragile. Quand elle a marché elle l'a fait à petits pas graciles, mains ramenées contre son cœur. On l'a tout de suite vue inapte au labeur. On l'a vue Princesse. Mais dans la Perle, ce n'est pas un titre de noblesse. Dans la Perle, il n'y a qu'un seul titre de noblesse. C'est : « Empereur ». Dans la Perle, « Princesse », ce n'est rien. Rien. Rien qu'un surnom pince-sans-rire. Un personnage de satire. Dans la Perle, la Princesse est celle qui ne semble exister que par sa faiblesse, ne semble bonne à rien, bonne qu'à être en détresse, et à être sauvée. La Princesse ne semble exister que pour ne pas fermer l'œil à cause d'un pois dans son lit caché sous vingt matelas et vingt oreillers, et à tant attendrir par là qu'on en veut l'épouser. Princesse... menue et frêle, Princesse aux mains vermeilles, Princesse... Fraîche éclose, Princesse aux petites lèvres roses qui fleurissent sa face de soleil. Princesse, il est vrai, a une petite santé, un petit nez, une petite pointure de pieds. Princesse, il est vrai, a des manières de princesse. Une façon d'agir avec les choses du bout des doigts, l'annulaire et l'auriculaires recourbés, la main gauche repliée près de son cœur, une façon de se tenir droite lorsqu'elle est assise, les mains calmement posées sur ses cuisses serrées l'une contre l'autre, une façon d'être qui semble si artificielle, si superficielle et qui l'est.
Princesse est toute entière délicatesse.

Mais ce n'est qu'apparence.



un
« C'est fou le nombre de mots qu'on disait pour m'appeler au début, Takeko! Petite, eh toi, la blonde, blondinette, princesse, fistonne, mademoiselle... Du coup, je me suis souvenue du ton qu'on utilise pour dire ça, et peu importe le mot qui était dit, je me retournais, même si en fait, ce n'est pas moi qu'on appelais. Je me disais aussi qu'il fallait que je trouve quelque chose qui mette tout le monde d'accord, un peu comme toi avec Takeko. Si... Je... C'aurait été chouette, si quelqu'un m'avait tendu une perche comme celle-ci. Je l'aurais saisie tout de suite ! C'est un peu triste, de ne pas avoir de nom alors que tout le monde en a (sauf les autres nouveaux arrivés, de ceux qui sont comme toi et moi...). Je me sens différente. Comme incomplète. Tu vois ?
Au fil de la journée, c'est surtout princesse qui est revenu. Je trouve que ça sonne un peu... De façon particulière, et je ne sais pas ce que c'est ou pourquoi ça vient si souvent. Je demanderai à quelqu'un demain à la aime-dé-eau. Tu sais pourquoi on l'appelle comme ça, d'ailleurs ? Je ne comprends pas le rapport. Je demanderai demain, aussi.
Au revoir, Takeko ! Passe une bonne nuit. »

« Excuse-moi ? J'ai deux petites questions. Je peux te les poser ? Non, celle-là ne compte pas, haha. Alors d'abord, pourquoi dit-on la aime-dé-eau ? Qu'est-ce que ça veut dire ?... Oh ! Oh. Oh, d'accord, oui. Hahaha! Je comprends. Ça n'a rien à voir. C'est un acronyme, tu dis. J'essayerai de m'en souvenir. Mais tu sais, les lettres dont tu parles, je ne les connais pas. Non... Oh, tu veux bien ? Oui, ça me ferait très plaisir d'essayer d'apprendre. Mais alors, lorsque je trouverai un travail ! C'est le plus important pour l'instant. C'est très aimable à toi, très gentil. Merci. L'autre question ?... Qu'est-ce que ça veut dire, princesse ?

Oh. D'accord. »

C'est comme ça qu'on me voit ?

« Oh, tu es devenue cheffe de la milice ! Oh, oh, oh ! C'est fabuleux ! C'est un rôle important, n'est-ce pas ? Ça ne m'étonne même pas. Tu as... le sens des choses importantes. »
Ses yeux brillaient en disant cela.
« Moi aussi, j'ai trouvé ma place. Je suis Horticultrice, maintenant ! On m'a offert un bout de terrain et c'est mon potager. J'y ai planté des cactus. Des figuiers de Barbarie. L'ennui, avec les cactus, c'est que... C'est que je m'ennuie, quand je n'ai plus rien à faire au potager ! J'ai l'impression de me tourner les pouces. Alors, je fais d'autres choses. Je vais au bazar voir ce que les Explorateurs ont rapporté de nouveau qu'ils ne nous ont pas montré, à nous la guilde des Horticulteurs. Tu sais qu'ils vont troquer parfois les fruits qu'ils trouvent dans leurs explorations directement au bazar ? C'est compréhensible, je sais. S'ils ont besoin d'une chose que la guilde ne possède pas, alors ils vont voir ailleurs pour échanger. Mais du coup, leurs découvertes ne profitent à personne ! Enfin, à eux, et à la personne qui les récupère. Alors, je suis allée parler à l'une d'entre eux. Je lui ai dit : ces fruits que vous découvrez, si vous les réserviez à la guilde des Horticulteurs, elle trouverait le moyen de les faire pousser et tout le monde pourrait en profiter. C'est... C'est... Ce n'est pas très correct de votre part de garder la mainmise dessus.

Elle n'a pas eu l'air très impressionnée.

Mais je ne me suis pas laissée démonter. J'en ai parlé au Quartier Général de ma guilde, et le chef en a discuté avec le chef des Explorateurs. Comme ça, c'était plus clair, plus officiel, c'était mieux. Ils se sont mis d'accord pour privilégier la guilde des Horticulteurs lorsqu'ils ramenaient pour la première fois des plantes nouvelles. Mais ils ont précisé que c'était normal de vouloir faire des échanges contre autre choses que des raquettes de figuier et que si on tenait vraiment à avoir ces fruits après la première fois qu'ils étaient ramenés, il fallait aller les chercher au bazar. Au moins, c'était clair. Et puis, grâce à ça, on recherche des coursiers. Ça fait un métier de plus ! Je sais comme ça semble impossible de trouver quelque chose à faire qui nous convienne.

La seule chose que je... Regrette, dans cette histoire, c'est que... Face à cette exploratrice... Je n'ai pas réussi à me faire entendre. Je l'ai regardée dans les yeux, et je lui ai parlé avec toute la détermination dont j'étais capable... Mais j'avais quand même l'air de m'excuser. Tu vois de quoi je parle ? Quand je demande une chose, j'ai toujours l'air d'être en train de m'excuser. »

Le regard est songeur.

Puis se lève et les lèvres esquissent un sourire.
pois
Le premier bruit entendu était un claquement assez sec. En réalité, c'était le claquement d'une porte qui se ferme, mais à cet instant il n'était pas encore question de portes. Il n'était question que de stimuli. Le second fut visuel : c'était la première vision et c'était celle d'un immense soleil, directement suivie par la première sensation, une lancinante douleur qui fit prendre conscience à la créature de son existence et de l'urgence de la sauvegarder. Son premier instinct fut d'y porter ses mains et de fermer très fort les yeux.
Elle resta ainsi un moment, penchée en avant. Puis, elle eut trop chaud, et elle ouvrit les yeux. Cela n'arrangea rien : ses paupières étaient probablement plus fraîches que l'air vibrant. Elle vit des formes sombres et colorées danser devant ses yeux, et derrière les formes, des jambes terminées par de petits pieds rouges dont les orteils pointaient à travers les ouvertures des grossière sandales bleues qui les chaussaient. Ils pouvaient bouger sur commande, ce qui prouvait bien qu'ils étaient à elle. Et sous les sandales, du sable. Très chaud, le sable : lorsqu'elle agita ses pieds, ils s'y enfoncèrent un peu et des grains surchauffés glissèrent dans les sandales. Elle se redressa et retira l'une après l'autre sandales, pour les épousseter et les remettre avant de pouvoir reposer ses pieds. Elle put alors prendre conscience d'une nouvelle chose : elle existait, elle était donc au monde. Elle prit conscience du monde et posa sur lui un regard premier, un regard sans taches sombres. Le vent se leva alors avec un hululement et, de ses bras, elle dû se couvrir à nouveau le visage. Lorsque faiblit la bourrasque, à travers ses bras elle entrevit le lointain : il était bleu et or, entièrement bleu et or. Elle se tourna à droite, elle regarda à gauche ; il n'y avait rien que du bleu et de l'or. Et c'était le bleu qui écrasait l'or. Elle étendit les bras, elle regarda leur peau ; elle était or. Elle se retourna, elle regarda en haut, et su ce que chacun sait bien assez tôt face à une porte close et qui ne s'ouvre pas : elle serait écrasée si elle ne fuyait pas. Elle expérimenta alors sa première émotion : elle commença à avoir peur. Elle se retourna encore, pour scruter le lointain, et réalisé qu'en réalité, il n'était pas que bleu et or. Il l'était partout, sauf en un point. Ce point était blanc. Cela la rassura vaguement. Alors elle le rejoint.
Plus exactement, elle pensa : « je vais essayer de le rejoindre. »
Et effectivement, elle essaya. Mais elle n'y arriva pas.
Elle marcha d'abord, puis elle traîna ses pieds. Puis elle traîna ses genoux. Puis elle se traîna. Puis elle s'évanouit.

Puis on la sauva. Et cet acte scella son destin de Princesse.
Irl
ici Princesse, aka holy-acrylic le plus souvent, jvm ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53
Incarnation
Voir le profil de l'utilisateur




Takeko
Incarnation
Mer 3 Aoû - 23:17
ehurhererziuezriuzeihezrihirehireh

JE TE FAIS TON AVATAR SI TU VEUX :3
Je t'aime déjà kiss
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 105
Incarnation
Voir le profil de l'utilisateur




Princesse
Incarnation
Jeu 25 Aoû - 17:12
MERCI TAKEKO
J'AI FINI PTN

_________________
#ff3399
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 175
Béni
Voir le profil de l'utilisateur




Titus
Béni
Jeu 25 Aoû - 17:18
C'est parfait ma Princesse je te valide, tu peux commencer à RP hinhin ♥♥

_________________

HOCUS TOTUS


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Princesse des pommes de terre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Aelyth ­─ j'aime beaucoup les pommes de terre.
» [4/4] Les pommes c'est bon ça ?
» 208 Rally Cup - 21ème Rallye Terre Des Causses - 1er/3 Avril 2016
» Armanda, terre des dragons
» Brushs texte pour Photolitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: Proposition :: Registre :: Fiches validées :: Incarnations-
Sauter vers: